Mot-clé : emploi

Rédaction d'une lettre de motivation

Comment rédiger une lettre de présentation pour la recherche d’emploi

J’ai récemment eu l’occasion de conseiller certains clients pour la rédaction de lettres de présentation. C’est ce qui m’a donné l’idée de partager avec vous des trucs pour rédiger une bonne lettre de présentation. Qu’il s’agisse d’une candidature spontanée ou d’une réponse à une offre d’emploi, une lettre de présentation attrayante, soignée et rédigée dans un français impeccable aura toujours la cote. Découvrez, dans cet article, comment rédiger votre lettre de présentation pour vous faire remarquer et passer à l’étape suivante.

 Entête de la lettre

L’entête d’une lettre de présentation inclut, dans l’ordre, les éléments suivants :

  • la ville;
  • la date;
  • le nom, le poste et l’adresse du destinataire;
  • l’objet de la lettre;
  • l’appel de la lettre.

Corps de la lettre

Le premier paragraphe doit être percutant pour attirer l’attention des recruteurs, sans quoi ils passeront rapidement au suivant. Utilisez le principe d’entonnoir : placez les informations les plus importantes en premier. Cette technique permettra aux recruteurs de retenir l’essentiel de votre message, et ce, même s’ils ne lisent pas votre lettre jusqu’à la fin.

Concrètement, le premier paragraphe de votre lettre de présentation devrait contenir les éléments suivants :

  • le titre du poste pour lequel vous postulez;
  • la façon dont vous avez pris connaissance de l’offre d’emploi;
  • les expériences ou qualités professionnelles qui font de vous la personne tout indiquée pour occuper ce poste.

Poursuivez votre lettre en mettant en valeur vos expériences et vos réalisations pertinentes. Assurez-vous que celles-ci reprennent les éléments du profil et des exigences recherchés par l’employeur. Si vous avez de la difficulté à « bien vous vendre », demandez conseil à des gens de votre entourage. Il est toujours plus difficile de parler de soi, d’où l’idée de consulter des personnes qui vous connaissent bien sur le plan professionnel pour faire ressortir vos points forts. Bref, il vous faut répondre à la fameuse question : pourquoi devrions-nous vous choisir plutôt que les autres candidats?

Pensez aussi à dire un bon mot sur l’entreprise pour laquelle vous postulez. Expliquez brièvement pourquoi vous aimeriez y travailler et ce qui vous intéresse dans l’offre d’emploi.

Conclusion de la lettre

En conclusion, réitérez votre intérêt pour le poste convoité. Insérez ensuite une formule standard de salutations.

Pour la signature, prenez soin d’ajouter vos coordonnées sous votre nom. Même si votre numéro de téléphone et votre adresse courriel figurent sur votre CV, ajoutez-les à votre lettre de présentation pour faciliter le travail des recruteurs qui souhaitent vous joindre rapidement.

Conseils en vrac

La lettre de présentation n’est pas votre CV

Expliquer brièvement pourquoi vous devriez obtenir le poste convoité. Faites ressortir seulement quelques éléments de votre CV. Votre lettre doit inciter les recruteurs à consulter votre CV. Si tout se trouve déjà dans votre lettre, ils ne verront pas l’intérêt de passer à votre CV.

Soyez convaincant

Pour vous démarquer du lot, employez des phrases courtes, dynamiques et précises. Privilégiez les verbes d’action plutôt que les verbes passifs.

Personnalisez votre lettre

Même s’il peut être tentant d’utiliser plusieurs fois la même lettre de présentation, il est beaucoup plus avantageux de la personnaliser selon le poste affiché. Vous pouvez bien entendu reprendre certains passages, mais prenez le temps d’adapter le corps de la lettre en fonction des exigences de l’offre d’emploi. Les lettres trop générales passent souvent inaperçues par les recruteurs.

Soyez honnête

Vous ne possédez pas certaines qualités ou exigences mentionnées dans l’offre d’emploi? N’affirmez pas le contraire. Soyez franc et mettez en valeur vos forces. N’essayez pas de recopier mot à mot ce que l’employeur recherche chez un candidat. Dites plutôt en quoi vous êtes différent des autres candidats.

Faites-vous réviser

Une lettre de présentation qui contient des fautes ne donnera pas les résultats escomptés. Vous n’avez qu’une seule chance de faire bonne impression, alors ne passez pas à côté! Demandez à une personne de votre entourage ou à un professionnel de réviser votre lettre, et ce, même si vous possédez une belle plume. Un regard neuf est toujours apprécié!

Besoin d’exemples?

Pour vous inspirer, consultez les exemples de lettres de présentation disponibles gratuitement sur la Banque de dépannage linguistique de l’Office québécois de la langue française.

Mot de la fin

Soyez créatif et démarquez-vous! Trouvez le bon angle pour faire valoir votre candidature et pour capter l’attention. Placez-vous dans la peau des recruteurs. Que recherchent-ils? Qu’est-ce qui pourrait les intéresser dans votre candidature? Donnez-leur une ou des bonnes raisons de vous convoquer en entrevue. Bon succès!

 

nouvelleorthographeCe blogue utilise les rectifications de l’orthographe du français.

Lire plus

Rédactrice pigiste, vous dites?

Plusieurs personnes de mon entourage me demandent ce que je fais pour gagner ma vie. Je leur réponds alors que je suis rédactrice pigiste. Toutes hochent la tête en signe d’approbation, puis me disent après quelques secondes d’hésitation : « et ça consiste en quoi, exactement? »

Qu’est-ce que ça mange en hiver, un rédacteur?

Comme son nom l’indique, la profession de rédacteur ou de rédactrice consiste à rédiger des textes. Le ou la professionnelle peut, par exemple, fournir des textes spécialisés, des articles dans une entreprise de presse ou un média d’information, des textes publicitaires ou encore du contenu web. Bref, chaque rédacteur ou rédactrice se spécialise généralement dans un ou quelques domaines bien précis. C’est ce qu’on appelle « trouver son créneau ».

Par ailleurs, certains rédacteurs et rédactrices sont employés par des entreprises, organisations ou gouvernements. D’autres optent pour le titre de « pigiste », par choix ou par obligation. Ils travaillent donc sur demande, en fonction des besoins de différents clients qui n’ont pas de rédacteur ou rédactrice à leur emploi ou qui cherchent une ressource temporaire pour compléter leur équipe. Une chose est certaine : les avantages pour une entreprise de recourir aux services d’un rédacteur ou d’une rédactrice pigiste sont nombreux – nous en parlerons dans un autre billet de blogue.

L’encadrement de la profession

Bien qu’il n’existe aucun ordre professionnel comme c’est le cas pour d’autres professions, la Société québécoise de la rédaction professionnelle propose de reconnaître les compétences de ses membres. Ainsi, tout professionnel répondant aux critères de la SQRF bénéficie du titre de « rédacteur agréé », gage de qualité pour les entreprises et organisations à la recherche de professionnels consciencieux.

Également, de plus en plus de programmes universitaires offrent des formations axées sur la rédaction. C’est notamment le cas du baccalauréat en communication, rédaction et multimédia de l’Université de Sherbrooke – là où j’ai étudié de 2003 à 2006. Dirigés par des professionnels réputés, les cours de cette formation accordent une importance particulière à la créativité et au style rédactionnel… sans oublier la qualité de la langue française – eh oui, personne n’y échappe!

Les hauts et les bas de la profession

Comme partout ailleurs, il y a des avantages et des inconvénients à être rédacteur ou rédactrice pigiste. Bien sûr, on fait ses propres horaires de travail, on arrive à une meilleure conciliation travail-famille et on choisit ses mandats. On doit toutefois faire preuve d’une grande discipline, constamment trouver des sources d’inspiration et apprendre à devenir son propre patron. Parfois, les contrats se présentent tous en même temps, alors qu’à certains moments ils se font plus rares. C’est là que le réseautage prend toute son importance.

En ce qui me concerne, ce choix professionnel est l’aboutissement d’une suite logique d’expériences des 7 dernières années sur le marché du travail. J’ai envie de relever ce nouveau défi et je suis bien soutenue par mes associés au sein de l’entreprise familiale Lambert & Bonin.

Peut-on vraiment vivre de la rédaction à la pige?

Je n’ai pas fait de recherche exhaustive sur la question, alors il s’agit ici de mon point de vue personnel. J’ai tendance à croire que quiconque travaille très fort peut tirer son épingle du jeu et bien gagner sa vie. Tout est une question de compétence, de réseautage et de « timing » — excusez l’expression anglophone. Une personne qui rédige des textes efficaces, qui sait répondre aux attentes du client et qui sait bien « se vendre » peut accomplir de grandes choses.

Dans mon cas, la vie m’a appris que la sécurité d’emploi n’existe pas ou très peu. J’ai donc décidé de tenter le coup au printemps dernier après une seconde perte d’emploi en politique. Même si ce n’est pas toujours rose, je suis convaincue qu’il existe une place pour mon travail. C’est du moins ce que je me répète chaque jour… et ça fonctionne!

 

nouvelleorthographeCe blogue utilise les rectifications de l’orthographe du français.

Lire plus