Archives mensuelles : Mar 2015

Travailler efficacement à la maison, c’est possible!

Il y a un an, je quittais mon emploi dans un cabinet politique pour me lancer en affaires. Pleine d’espoir à l’idée d’entamer cette nouvelle carrière où je serais mon propre patron, j’ai bâti mon entreprise familiale avec mon père. Eh oui, je suis une fille à papa et je ne m’en cache pas!

Un an plus tard, beaucoup de choses ont changé. Je me sens plus à l’aise dans mes fonctions de rédactrice pigiste. Au fil des semaines et des mois, j’ai développé mon offre de services et rencontré plusieurs clients qui m’ont permis de m’épanouir sur le plan professionnel. Mais j’ai surtout appris comment travailler de façon efficace et rentable à la maison. Curieux de savoir comment j’y suis arrivée?

Aménagez un environnement de travail à votre image

Dès la création de mon entreprise, j’ai tout de suite senti le besoin de renouveler mon bureau, ma chaise de travail et le matériel informatique que je possédais. C’était en quelque sorte ma façon de marquer cette nouvelle étape de ma carrière. J’ai fait le plein de motivation dans les boutiques StructubeBouclairIKEA et Apple. Résultat : mon bureau est tout simplement génial!

Faites vous aussi l’exercice d’imaginer un environnement de travail qui vous ressemble. Établissez votre budget et passez ensuite à l’action; votre motivation n’en sera que plus grande!

Fixez des objectifs concrets pour encadrer votre travail

Rien de pire que de se tourner les pouces. Allez hop! On se fixe des objectifs à atteindre chaque jour et on les inscrit à un endroit bien visible.

En ce qui me concerne, j’utilise beaucoup le calendrier iCloud, puisqu’il est accessible de mon ordinateur portable et de mon iPhone. J’y inscris mes objectifs et tâches pour chaque journée de la semaine. Je consulte souvent mon calendrier pour ne pas perdre de vue mes bonnes intentions.

Notez le travail accompli

Travaillant à la maison, j’avais souvent l’impression de progresser moins rapidement que dans un bureau à l’extérieur. Je me sentais moins productive, moins motivée. Et pourtant, c’est tout le contraire! Le simple fait de noter les heures de travail dans un logiciel de gestion de projets comme We Worked a complètement changé la donne. Sans compter qu’il est beaucoup plus rapide et efficace de générer les factures à mes clients le moment venu.

Cessez de remettre à demain ce qui peut être fait aujourd’hui

On l’entend souvent, me direz-vous, mais c’est sans doute la règle la plus importante. Dès qu’on a une minute de libre, on en profite pour prendre un peu d’avance. Travailler à la maison, c’est apprendre à composer avec des imprévus qui peuvent changer nos plans pour la journée. Si on a pris un peu d’avance, on ressent moins de pression et on a l’esprit tranquille pour affronter les assauts du quotidien.

Donnez-vous le temps de vous habituer

Si vous êtes comme moi, vous trouvez que les choses ne vont pas assez vite! On voudrait s’imprégner de notre nouvel environnement de travail en un clin d’œil et devenir ultra efficace maintenant, là, tout de suite comme par magie…

Eh bien, même si ça peut sembler étrange venant de moi : donnez-vous le temps de vous habituer à votre nouvel environnement et à votre nouveau rythme de travail. Vous développerez vos propres outils et astuces pour être plus efficace. Chacun doit trouver sa vitesse de croisière et maintenir le cap, même quand la traversée est longue. La persévérance est sans contredit l’une des qualités les plus importantes en affaires.

***

Avez-vous d’autres trucs pour travailler efficacement à la maison? Vous êtes peut-être propriétaire d’un salon de coiffure ou d’esthétique à domicile, travailleur autonome ou encore mère au foyer. Comment arrivez-vous à tirer votre épingle du jeu? Je suis curieuse de savoir!

 

nouvelleorthographeCe blogue utilise les rectifications de l’orthographe du français.

Lire plus

Comment vaincre le syndrome de la page blanche?

Le syndrome de la page blanche, vous connaissez? Vous savez, cette angoisse indescriptible que nous avons tous ressentie un jour ou l’autre devant un texte à écrire – même moi, je l’avoue!

Je vous propose aujourd’hui quelques astuces pour vous débarrasser une fois pour toutes de la « peur de la page blanche ».

Mais de quoi s’agit-il?

Aussi appelé le « blocage de l’écrivain » le syndrome de la page blanche est l’angoisse vécue lorsqu’il y a difficulté à trouver l’inspiration et la créativité nécessaires pour écrire.

Plusieurs émotions sont alors ressenties : anxiété, stress, sentiment d’incompétence, impuissance, etc. La panique s’empare de la personne, qui se sent encore plus vulnérable. C’est le début d’un cercle vicieux; plus la personne anticipe le syndrome de la page blanche, plus celui-ci refait surface.

Comment y remédier?

Trouvez un lieu de création confortable et stimulant qui vous convient. Ce lieu peut varier d’une personne à l’autre : certaines préfèrent écrire à la maison en toute tranquillité, alors que d’autres aiment les endroits plus vivants comme les cafés. À vous de décider!

Choisissez le moment de la journée où votre productivité est à son apogée. En ce qui me concerne, c’est tôt le matin que je suis le plus inspirée. C’est donc à ce moment que les idées fusent dans tous les sens. Et vous, quel est le vôtre?

Cessez de vous censurer! Écrivez spontanément tout ce qui vous passe par la tête. Vous pourrez ensuite vous relire et améliorer certains passages moins bien réussis. Plus vous vous entêterez à écrire la version finale dès le début, plus vous contribuerez à alimenter le syndrome de la page blanche.

Faites preuve de patience! Une expression bien connue dit que « l’appétit vient en mangeant ». Pour ma part, je crois que « la créativité vient en s’exerçant », d’où l’importance de ne pas lâcher prise et de persister.

Dans le doute, mettez votre travail de côté pour vous changer les idées. Vous y reviendrez un peu plus tard, à tête reposée. Vous pouvez aussi demander à un collègue, un ami ou un membre de votre famille de vous lire afin de donner ses commentaires.

En terminant, n’oubliez pas que la rédaction est un art qui s’apprend. Bien entendu, certaines personnes possèdent des aptitudes naturelles qui facilitent l’écriture, mais quiconque investit les efforts nécessaires peut arriver à développer cette habileté. À vos crayons!

 

nouvelleorthographeCe blogue utilise les rectifications de l’orthographe du français.

Lire plus